Créer son e-commerce : 5 éléments pour choisir son hébergeur

Créer son e-commerce : 5 éléments pour choisir son hébergeur

Au moment de créer son e-commerce, attendez-vous à devoir prendre certaines décisions importantes. Vous devrez choisir un nom de domaine, le design du site et d’autres éléments assez techniques pour un profane. Parmi tous vos choix, l’un des plus cruciaux sera celui de votre plan d’hébergement.

Voici 5 éléments que vous devriez prendre en compte pour être sûr de choisir le bon hébergeur.

 

1. Les garanties de sécurité

Ce premier critère vous permettra d’écarter, dès le départ, certains hébergeurs. Une faille de sécurité est tout simplement inconcevable si vous avez à cœur les intérêts de vos futurs clients. Recherchez un plan qui offre automatiquement des protections Secure Socket Layer (SSL) et optez pour HTTPS, qui est plus sûr que le HTTP conventionnel, en plus d’être meilleur pour le référencement. Ensemble, ces ajouts peuvent protéger l’information que vos clients partagent sur votre site.

La sécurité est l’un des points les plus importants pour les pages où les utilisateurs doivent soumettre des informations. Faites donc le nécessaire pour que les pages d’accueil, les pages de contact et surtout, les pages de traitement des paiements, soient entièrement protégées.

 

2. Des capacités de haute performance

Votre plan d’hébergement doit pouvoir suivre l’évolution de votre site, de son trafic et de vos commandes, maintenant et à mesure que votre activité se développe.

La vitesse du site est importante. S’il tombe en panne lorsque quelques visiteurs le consultent, ou si son chargement prend plus de deux secondes, vous allez perdre beaucoup de conversions.

Un conseil : certains forfaits offrent des modules d’extension haute vitesse. N’hésitez pas à payer pour cette option supplémentaire, elle en vaut largement la peine.

 

 

3. La performance des bases de données

Vous vous dites certainement qu’une base de données performante n’est pas très utile pour un site d’e-commerce. Laissez-nous vous prouver le contraire.

 

 

Vos clients auront certainement besoin de votre barre de recherche pour trouver des produits ou des informations spécifiques. C’est dans votre base de données que seront stockés tous ces renseignements. Elle doit donc être suffisamment performante !

Par ailleurs vous devez être très prévoyant et savoir que votre activité se développera (c’est tout le mal qu’on vous souhaite !), et que vous aurez besoin d’un espace de stockage de plus en plus important. Les forfaits qui offrent une bande passante évolutive sont généralement de bons plans !

 

4. L’intégration de votre CMS

Bien que WordPress, Magento, Joomla ou d’autres CMS puissent vous faciliter la tâche, tous les plans d’hébergement Web ne sont pas compatibles avec ces CMS.

Pour cette raison, si vous voulez utiliser certains outils pour créer son e-commerce, comme WooCommerce ou Zencart, ou certains systèmes CMS (comme WordPress), vous devez vous assurer de leur comptabilité.

 

 

 

5. Une interface d’administration intuitive

Ce facteur n’affectera pas vos visiteurs, mais il aura un impact direct et significatif sur la gestion de votre boutique en ligne. Il s’agit d’un élément important que vous ne pouvez pas négliger.

Beaucoup de propositions d’interfaces vous seront faites. Certaines seront intuitives, simples à maîtriser et à utiliser, tandis que d’autres seront complexes et moins faciles à maîtriser. Vous devez faire un choix bien réfléchi.

Si vous ne voulez pas apprendre à devenir administrateur de serveur, alors ne choisissez pas un site qui vous mettra dans ce rôle. Optez plutôt pour une entreprise qui vous offre l’hébergement web cPanel.

 

Creer-ecommerce.fr est hébergé par IPFixe, une entreprise française, fiable et réactive. Si nous avons choisi cette solution, c’est pour son offre élargie qui répond à tous les besoins, mais aussi son service-client très disponible. L’interface back-office est intuitive et les forfaits sont évolutifs pour s’adapter à la croissance de notre site.

Au moment de créer son e-commerce, nous vous recommandons vivement d’opter pour cette solution d’hébergement.

 

Ne choisissez pas le plan d’hébergement de votre commerce électronique en pensant uniquement à faire des économies, ce n’est pas aussi simple. Ce choix affectera directement la sécurité de votre site, ses performances et votre expérience de sa gestion.

N’oubliez pas de choisir un plan qui, non seulement répond à vos besoins actuels, mais aussi à ceux qui se présenteront au fur et à mesure que votre e-commerce évoluera.

Pourquoi votre boutique en ligne a besoin d’un business plan ?

Pourquoi votre boutique en ligne a besoin d’un business plan ?

Si votre première pensée en entendant les mots « business plan » est « beurk », alors vous n’êtes pas seul. C’est sûr qu’au moment de créer son e-commerce, ce n’est pas la partie la plus amusante !

Vous préférerez passer directement à l’action, ouvrir des comptes sur les réseaux sociaux, rédiger vos fiches produit et peaufiner le design de votre boutique. Cependant, si vous voulez réussir, vous devrez construire votre entreprise sur une méthodologie solide.

Et c’est là qu’intervient le business plan !

 

Pourquoi rédiger un business plan ?

Même si vous n’avez pas réellement besoin de financement pour votre entreprise ou que vous êtes le seul aux commandes, un business plan est essentiel. Son objectif est de tracer un chemin stratégique pour la croissance et le développement de votre activité.

Le business plan vous permet de mettre à plat l’environnement de votre e-commerce et d’établir une feuille de route pour l’année à venir (voire les années à venir). Il vous aide à ordonner vos idées, vos missions et à mieux répartir votre budget.

En mettant à l’écrit vos idées, votre vision d’ensemble et les stratégies de développement à adopter, avant de créer son e-commerce, vous pourrez mieux vous orienter. Vous évitez les erreurs, ainsi que les pertes de temps et d’argent.

 

Les éléments d’un business plan e-commerce

Créer son e-commerce seul, sans faire appel à des investisseurs, ne nécessite pas un business plan hyper poussé. Le but n’est pas de retarder le lancement de votre projet, mais bien d’en tracer le chemin.

Voyez alors le business plan comme quelque chose conçu pour ouvrir des idées et faire la lumière sur certains aspects stratégiques.

Néanmoins, pour que ce document soit utile, votre plan d’affaires doit comporter ces rubriques :

 

Une description de l’entreprise

Vous devez rédiger un aperçu de votre entreprise, de vos produits ou services, des types de consommateurs et de vos avantages concurrentiels. Pour rédiger cette partie, posez-vous la question suivante : qu’est-ce que je répondrais à une personne qui me demande ce que je vends sur mon e-commerce ?

 

Une analyse du marché

Avant de créer son e-commerce, une analyse de marché est nécessaire. Surveillez l’environnement de votre industrie, étudiez votre cible et listez les forces et faiblesses de votre environnement.

 

Besoin d’aide pour analyser votre marché ? Téléchargez gratuitement le livre blanc « La social intelligence en pratique : étude de marché », un guide qui présente la manière dont les réseaux sociaux peuvent être utilisés pour mener une étude de marché.

 

 

 

 

Un plan opérationnel

Celui couvre les opérations quotidiennes de votre entreprise, depuis l’emplacement de vos bureaux et les heures de travail, jusqu’à l’inventaire et la comptabilité. Au fur et à mesure, vous pouvez vous assurer que chacun des processus vitaux de votre entreprise fonctionne de la manière la plus fluide et efficace possible.

 

L’organisation et la gestion

Cette partie comprend les principaux acteurs de votre entreprise – qui en est le propriétaire, qui la gère, etc. Elle vous aide à définir toutes les parties impliquées dans la création de votre e-commerce, ainsi que les rôles de chacun.

 

Les produits et services

C’est ici que vous décrivez les produits et services offerts par votre entreprise. Vous devez les décrire du point de vue de votre client. Définissez une proposition de valeur pour chaque prestation, ains que les avantages qu’elle apporte au client.

 

La stratégie commerciale et marketing

Cette partie comprend les techniques et stratégies pour atteindre votre marché cible, identifier les prospects et vendre vos produits et services. En composant cette section, des stratégies de marketing et de vente créatives peuvent émerger !

 

Pour savoir comment créer une stratégie digitale efficiente, téléchargez gratuitement le « Guide ultime du digital marketing » de Marketo.

 

 

 

Les projections financières

Dans cette rubrique, vous creusez et déterminez combien de chiffre d’affaires votre entreprise peut engranger au cours des 5 prochaines années. Calculer ces chiffres peut être un énorme coup de pouce à la motivation et surtout, vous permettre d’établir vos objectifs.

 

Les besoins de financement

C’est la partie du plan où vous définissez vos besoins de financement externe et comment vous envisagez d’utiliser ces fonds et de les rembourser. Même si vous investissez simplement votre propre argent dans votre entreprise, cela peut vous aider à vraiment concentrer vos dépenses afin qu’elles soient toutes allouées et documentées correctement.

 

Voilà, vous savez tout sur le business plan. Prêt à en rédiger un pour créer votre e-commerce avec succès ?

4 choses à savoir avant de créer un e-commerce

4 choses à savoir avant de créer un e-commerce

Créer son e-commerce demande une certaine réflexion ! Que ce soit pour choisir ses produits, ses méthodes de communication ou sa plateforme de vente. Avant de foncer tête baissée, découvrez les 4 choses à savoir avant de créer son site marchand.

 

1. Démarrer « petit »

Beaucoup d’entrepreneurs en herbe sont impatients de plonger directement dans le vif du sujet, prêts à investir toutes leurs économies dans l’achat de marchandise et les stratégies marketing.

Erreur !

Avant de foncer tête baissée, il faut prendre en compte tous les coûts concernant la création de son e-commerce. Acheter votre marchandise en gros, oui, mais… Avez-vous pensé aux quantités minimales (souvent énormes) à commander afin de pouvoir profiter de tarifs attractifs, vous laissant une belle marge ?

Et si vous ne vendez pas le stock, le fournisseur va-t-il les reprendre ?

Avant de courir droit vers les grossistes, prenez le temps de tester vos compétences.

N’investissez pas beaucoup d’argent pour commencer – apprenez avec des objets peu coûteux. Et lorsque vous commencerez à faire un profit, réinvestissez cet argent dans votre entreprise plutôt que d’acheter une nouvelle voiture ou payer un voyage.

 

2. Utiliser la théorie de l’entonnoir

Au fur et à mesure, vous apprendrez quels produits se vendent bien et où vous réalisez des profits. Le secret ? Mettre en place la « théorie de l’entonnoir » pour trouver votre niche de produit. Vous commencez très large… avec plusieurs catégories principales.

Puis, vous effectuez une étude de votre marché et de vos ventes, pour trouver les produits qui se vendent le mieux. Au fur et à mesure, vous supprimez des catégories pour vous diriger vers la niche la plus rentable.

 

3. Créer son e-commerce sur eBay

eBay est une excellente plateforme pour les débutants qui viennent de lancer leur e-business :

  • C’est rapide, facile et peu coûteux.
  • Le trafic est intégré, et les gens qui voient vos annonces les voient parce qu’ils sont à la recherche de votre type de produit.
  • C’est un bon moyen de se familiariser avec les tenants et aboutissants de l’entreprise.

 

Vous voulez vous lancer sur les marketplaces ? Téléchargez gratuitement le livre blanc « Marketplace : comment se lancer ? » d’Hipay

 

 

 

4. Ne pas espérer devenir riche rapidement

Créer son e-commerce, c’est comme démarrer n’importe quelle autre entreprise – il faut de la patience et de la persévérance. Ne vous attendez pas à ce que l’argent tombe du ciel, du jour au lendemain. Vous devrez prendre le temps de peaufiner votre projet, avant de le lancer.

Ensuite, il faudra le développer pas à pas, travailler chaque jour les contenus et le référencement, prendre du temps pour communiquer sur les réseaux sociaux et réinvestir vos gains dans des campagnes payantes et performantes.

Mais si créer un e-commerce est vraiment votre rêve, alors cette aventure ne vous apportera que du bonheur !

Lancez-vous maintenant avec notre formation :

Lancer votre site e-commerce : 11 conseils pour les débutants

Lancer votre site e-commerce : 11 conseils pour les débutants

Vous songez à lancer votre site e-commerce ? Si vous avez 0 expérience ou que vous voulez augmenter le taux de conversion de votre boutique en ligne, lisez ce qui suit !

Nous vous proposons 11 conseils de pro pour créer une boutique en ligne à succès.  

 

1. Créer une stratégie de marketing de contenu avant de commencer

Rien de bon ne commence sans un plan. De nos jours, toute entreprise e-commerce a besoin d’une stratégie de contenu.

Pourquoi ?

Le marketing de contenu vous permet de créer une synergie autour de votre marque, vous pouvez étendre l’influence et la portée de votre boutique en ligne, générer de l’intérêt pour vos produits et provoquer l’engagement de vos potentiels clients.

Dressez une liste de toutes les actions et canaux que vous comptez utiliser pour atteindre vos clients, que ce soit avec du contenu de blog, des vidéos ou des newsletters.

 

Besoin d’aide pour mettre en place votre stratégie de contenu ? Téléchargez gratuitement Le Guide du Content Marketing (attirer, séduire, convaincre, fidéliser) de KeizerLead.

 

 

 

2. Diversifier vos réseaux sociaux

Les réseaux sociaux restent des canaux essentiels pour promouvoir votre e-commerce et conclure des ventes.

Mais comment ne pas se perdre au milieu de toutes ces plateformes ?

Il existe une solution simple à ce problème : diversifier et analyser les réseaux sociaux qui génèrent le plus de résultats. Vous pourrez vous concentrer sur les plateformes qui rapportent.

Rappelez-vous que les socionautes utilisent ces canaux pour une activité sociale, ils n’envisagent pas forcément d’acheter des produits. Mais si vous êtes régulièrement présent dans leur esprit, au moment de l’acte d’achat, c’est à votre e-commerce qu’ils penseront. 

 

3. Optimiser votre FAQ

Les clients auront toujours des questions et des doutes avant d’acheter un produit. Assurez-vous de leur fournir les informations dont ils ont besoin sur le paiement, l’expédition, les retours, les coordonnées, la garantie… sur la page « FAQ » ou « Foire Aux Questions » de votre boutique e-commerce.

 

4. Être toujours à l’affût des nouvelles de votre marché

Les nouvelles et études concernant votre marché créent toujours une excellente occasion de partager des idées avec vos clients. Certains articles peuvent sembler un peu compliqués pour vos clients, mais c’est à vous de les simplifier et de les rendre faciles à comprendre.

 

 

Investir du temps dans la création de contenu original augmente le positionnement de votre boutique dans les moteurs de recherche, mais prouve également l’expertise de votre marque.

Vous vous positionnerez comme une référence dans votre domaine.

 

5. Utiliser des outils pour réduire les paniers abandonnés

Les tests A/B et les outils qui analysent l’expérience des utilisateurs vous font entrer dans l’esprit des visiteurs. Utiliser certaines de ces applications pour comprendre le comportement des internautes et savoir pourquoi les gens quittent votre e-commerce.

L’optimisation continue assure non seulement la satisfaction des clients, mais aussi la croissance de votre marque.

 

6. Embrasser l’Email Marketing

Les newsletters sont envoyées chaque semaine ou chaque mois. Entièrement automatisé, l’email marketing permet de partager des contenus éducatifs pour guider vos prospects, des promotions, vos nouveautés… 

L’objectif est de conserver un lien avec vos visiteurs et vos clients, tout en les incitant à l’achat.

 

7. Parler à vos visiteurs

Au moment de lancer son site e-commerce, pensez à la façon dont vous discuter avec vos visiteurs. Par exemple, installez un livechat sur votre boutique en ligne, un chatbot sur vos réseaux sociaux… Sans oublier de veiller constamment sur vos notifications pour répondre rapidement à vos prospects.

Pour en savoir plus sur l’implémentation d’un livechat, téléchargez gratuitement le livre blanc « Click to Chat, comment booster vos ventes en ligne » d’iAdvize.

 

 

Les clients adorent parler à l’équipe de votre entreprise, alors donnez-leur l’attention qu’ils veulent et vous verrez comment le support avant-vente augmentera vos niveaux de conversion !

 

8. Élaborer un plan pour améliorer votre référencement

Bien que votre stratégie de contenu doit se concentrer sur l’aide aux utilisateurs et non aux moteurs de recherche, votre e-commerce doit aussi miser sur le SEO. Vos contenus devront contenir des mots-clés pour aider les moteurs de recherche à identifier votre boutique comme un vendeur de certains produits.

Pensez à effectuer une recherche de mots-clés recherchés, et les moins concurrentiels possible, sur votre marché. 

 

9. Créer une marque mémorable

Les clients achètent auprès des personnes en qui ils ont confiance. Que pensez-vous d’humaniser votre e-commerce avec un personnage fictif ? Si ce n’est pas possible, ajoutez votre personnalité à vos contenus, que ce soit sur votre blog ou sur les réseaux sociaux. Si les prospects arrivent s’identifier à vous, alors c’est gagné !

 

10. Lancer votre site e-commerce adapté aux mobiles

Les clients d’aujourd’hui réclament à grands cris un site Web mobile. Si vous voulez être compétitif, il est préférable d’assurer une expérience fluide et intuitive sur votre boutique en ligne. Faites en sorte que votre site marchand soit performant sur tous les écrans, tels que les smartphones et les tablettes. 

 

11. Présenter correctement ses produits

Voici les éléments que vous devez avoir dans toutes vos pages produits :

  • Le numéro de téléphone du service client
  • Le nom du produit avec un caractère gras et une police d’au moins 16
  • Les commentaires sur les produits
  • Plusieurs images de haute qualité du produit
  • Une vidéo : l’ajout de vidéos dans vos fiches produits augmente la conversion vers votre boutique en ligne de 144%.
  • Le prix du produit doté d’un design frappant et une couleur différente
  • Les frais d’expédition du produit
  • Les variations du produit (couleur, taille…)
  • Un appel à l’action comme « Ajouter au panier » ou « Acheter maintenant »
  • Les caractéristiques les plus importantes sous forme de liste à points

 

 

Si vous voulez vraiment augmenter le taux de conversion de votre boutique en ligne, la meilleure chose à faire est une analyse approfondie. Il est important que vous examiniez tous les éléments dont nous parlons dans cet article et que vous soyez conscient des résultats qu’ils produisent.

En prenant en compte ces conseils, vous serez prêt à lancer votre site e-commerce ! 

Les 6 tendances e-commerce 2019 à suivre !

Les 6 tendances e-commerce 2019 à suivre !

L’e-commerce ne cesse jamais d’évoluer… Évoluez  avec lui pour conserver vos clients et surtout, pour gagner des parts de marché ! De la réalité augmentée aux chatbots en passant par l’Intelligence Artificielle et les crypto-monnaies, on vous livre aujourd’hui les tendances e-commerce qui feront décoller vos ventes en 2019.

 

1. La réalité augmentée cible l’e-commerce

Elle a fait son entrée en 2018, mais elle sera encore plus présente en 2019. C’est une technologie qui permet à l’acheteur de choisir des articles simplement en scannant un environnement. Les produits apparaissent pour qu’il puisse les essayer ou les voir en situation réelle.

Quand un client peut essayer différents looks de maquillage, porter des lunettes, porter un vêtement ou avoir un aperçu des meubles dans sa maison, avant de passer sa commande, cela lui facilite vraiment l’achat… Ce qui augmente votre chiffre d’affaires !

 

2. Les chatbots, une tendance croissante

C’est le meilleur moyen pour créer l’interaction et orienter le client ! Un chatbot, ou agent conversationnel, pose des questions aux internautes pour leur fournir des réponses adaptées et une expérience optimale. C’est l’outil dont vous avez besoin pour comprendre le client et savoir ce qu’il recherche.

Si vous n’êtes pas convaincu de son utilité, en 2017, HubSpot révélait que 47 % des consommateurs sont prêt à acheter suite à la recommandation d’un chatbot.

Qu’en sera-t-il pour 2019 ? À vous de voir !

 

3. Les applications mobile e-commerce ont la cote

Selon la FEVAD, 21 % des transactions en ligne ont été faites sur un téléphone mobile en 2018. En termes de chiffre d’affaires, cela représente 16,8 milliards d’euros. 61 % des consommateurs utilisent leurs portables pour suivre leur achat et 57 % s’en servent pour effectuer des recherches sur un produit.

Les moteurs de recherche conseillent régulièrement aux e-commerces d’adapter leurs sites de vente, mais ce sont surtout les applications qui ont la côte. Les utilisateurs parcourent 286 fois plus de produits sur les applications que sur le web depuis leur smartphone.

D’ici 2020, cette industrie atteindra les 189 milliards de dollars de chiffre d’affaires. C’est dire la croissance évidente que gagneront les entreprises si elles suivent la tendance. Alors, prenez la marche pendant qu’il est encore temps, améliorez l’expérience client en la rendant mobile-friendly !

 

4. Les recommandations s’invitent sur votre e-commerce
 

Grâce à l’Intelligence Artificielle, vous pouvez offrir une meilleure expérience de shopping à vos clients. En fonction de précédentes données et de leurs comportements d’achat, vous êtes en mesure de recommander ou suggérer un produit aux visiteurs. Ces recommandations peuvent être basées sur la consultation ou l’achat d’un article. Voilà qui personnalise un peu plus l’expérience des clients et qui augmente les conversions.

 

 

En effet, 45 % des cyberconsommateurs préfèrent commander sur un site capable de fournir des recommandations personnalisées et 56 % retournent vers un e-commerce capable de personnaliser les suggestions de produits.

 

 

5. L’avènement de la recherche vocale

50 % des recherches seront vocales d’ici 2020, d’après une étude de ComsCore. Si vous n’avez pas encore pris en compte cette évolution dans votre stratégie SEO, c’est le moment de vous y mettre ! Surtout que les moteurs de recherche ne vous attendront pas…

Google dans la quête de meilleurs résultats pour ses utilisateurs à déjà enclenché la machine. Pensez à travailler des expressions « parlées » et des requêtes plus longues, avec de véritables phrases et questions.

 

6. Les portefeuilles numériques se densifient

En France, le nombre d’acheteurs en ligne s’élève à 37 millions, ce qui représente un français sur deux. Grâce à sa carte bancaire, payer en ligne est devenue un geste banal. Les technologies proposées rendent la transaction facile, rapide et sécurisée.

Mais comment aller encore plus loin dans la facilité et la sécurité ? L’e-commerce s’offre un bel avenir avec les portefeuilles virtuels comme Apple Pay ou Android Pay. Ces méthodes de paiement ne cessent de grandir et d’intéresser les cyberacheteurs.

Quant à la monnaie virtuelle, si elle a eu quelques difficultés à percer, il se peut que 2019 soit son année ! De grands acteurs du e-commerce ont déjà développé des partenariats avec des banques virtuelles… Ce moyen de règlement risque donc de se populariser !

Prêt à embrasser les tendances 2019 ?

 

Peu importe votre expérience en e-commerce, avec ce guide en 6 étapes, vous allez créer une boutique en ligne plus performante que vos concurrents en seulement 90 minutes.

Créez une boutique en ligne en 90 minutes

Comment créer son magasin e-commerce sans connaissance technique?

Comment créer son magasin e-commerce sans connaissance technique?

Créer son magasin e-commerce est de plus en plus facile ! De nombreuses solutions existent pour vous permettre de lancer votre boutique en ligne sans grandes compétences techniques dans le développement web. Découvrons ensemble 3 options les plus utilisées actuellement sur le marché.

1. Faire appel à des prestataires extérieurs

Sur le web, vous trouverez un nombre impressionnant de professionnels spécialisés dans le développement de site web et notamment de magasin e-commerce. Pour autant, il n’est pas recommandé de faire appel aux services du premier venu ! En effet, cette option implique un coût particulièrement important (de l’ordre de plusieurs milliers d’euros en fonction de la complexité de votre demande). N’hésitez pas donc à bien vous renseigner sur le prestataire que vous aurez sélectionné : consultez son portfolio, ses références et prenez le temps de discuter avec lui de vive voix.

Si vous ne savez pas comment chercher un développeur web, vous pouvez passer par une plateforme comme Codeur. En postant vos besoins, vous recevrez de nombreux devis à étudier. Vous pourrez aussi consulter le portfolio de chaque freelance et vérifier les notes données par les précédents clients.

2. Utiliser un CMS dédié à la création e-commerce

Le sigle CMS signifie « content management system » que l’on pourrait traduire par « système de gestion de contenu ». Il s’agit d’un logiciel en ligne, généralement gratuit, qui vous permet de développer rapidement et « facilement »  votre boutique en ligne. Parmi les plus connus, nous pouvons citer WordPress, Prestashop et Joomla.

Ces solutions proposent des thèmes prédéfinis, des extensions et bien d’autres accessoires pour vous aider à créer un e-commerce à la hauteur de vos besoins. Néanmoins, gardons les guillemets pour facilement, car vous devrez tout de même configurer votre magasin e-commerce. Or, sans aucune connaissance technique, vous n’irez pas très loin dans la personnalisation de votre boutique. Ou alors, apprêtez-vous à passer de nombreuses heures sur les forums d’entraide pour tenter de bidouiller vous-même votre site marchand.

3. Se tourner vers les solutions « clé en main »

Vous n’avez aucune connaissance technique ? Optez pour une création e-commerce « clé en main » ! Cette option est largement au niveau des CMS et vous offre un niveau de service de qualité. Contrairement à la solution précédente, il n’est à aucun moment nécessaire de modifier le code source de votre site. Tout se fait de manière intuitive. Ainsi, la présentation et la mise en page se font simplement en positionnant les blocs sur la page. Certes, vous serez limité sur le design, sauf si vous faites appel à un des graphistes travaillant avec la solution choisie.

Si vous choisissez une plateforme comme Wizishop, par exemple, votre boutique en ligne sera livré avec toutes les options nécessaires (que vous pourrez activer ou désactiver), des formations en ligne et des solutions pour booster votre trafic sur des comparateurs de prix. En quelques heures, votre magasin e-commerce sera configuré, prêt à recevoir ses premières commandes !

Alors, qu’allez-vous choisir ?